BIBLIOTHEQUE : TEMOIGNAGES

         
 Laurent Savard, que l'on a parfois comparé au Fournier de «Mais où on va, papa?», a tiré de sa vie avec Gabin, son fils autiste et hyperactif, un spectacle à la fois drôle, tendre et grinçant, "Le bal des pompiers", vu par près de 50 000 spectateurs. 


Dans ce livre qui se veut un complément au spectacle, dont il reprend les
 meilleures scènes et qu'il prolonge, Savard met le feu aux préjugés. 
Avec lui, les parents d'enfants autistes retrouvent une fierté.
.





L'enfant cheval est le récit d'un voyage fascinant aux confins du monde, semé d'épreuves et de doutes qui en affirment la beauté avec d'autant plus de force.
Un document émouvant sur l'autisme et le handicap, sur le chemin escarpé que parcourent parents et enfants pour accéder à une relation qui n'est jamais acquise, et qui encourage à imaginer d'autres possibles.







 Temple Grandin est une autiste surdouée, volontaire, bien entourée.
Ces trois facteurs ont permis à la petite fille hurlante de devenir docteur en biologie animale et de raconter dans ce livre saisissant un cheminement vers le monde qui laisse les experts et le lecteur béats.







Un père décide d'écrire un livre à ses deux fils handicapés : ses peines, ses remords mais aussi ses joies. Une oeuvre littéraire plus que  documentaire, sorte de déclaration d'amour disloquée, dans un style incisif et clair , faits de chapitres courts comme des respirations suspendues. 150 pages pour se souvenir de Mathieu et de Thomas , rire pour ne pas pleurer.








L'autisme vu de l'intérieur.
Un des rares témoignage de la vie, du ressenti d'une personne autiste au quotidien.
Malgré ses difficultés, Donna Williams se bat pour comprendre sa différence et l'apprivoiser.









Depuis le jour de son adoption, Claudin a été le centre des attentions de toute une tribu aimante qui s'est acharné à l'éduquer en cherchant des modes d'emploi pour qu'il évolue pas à pas.
Irène Knodt-Lenfant décrit la vie de sa famille avec ses moments de fou rire, de tristesse, de grands projets, de désespoir, ses extravagances.
Son style est direct, vrai , chargé de toute son énergie et de sa joie de vivre avec Claudin.


Le titre du livre reste un peu une énigme.
Au début du livre, Josef révèle qu'il confond la gauche et le droite ; l'est et l'ouest.
Mais cela n'explique pas tout. En tout cas il n'est pas du tout à l'ouest, il ne perd pas le nord, il a au contraire un solide bon sens qui ne cesse de nous surprendre nous les neurotypiques ou personnes non autistes.






Hugo Horiot a été un enfant autiste asperger. Plongeant dans sa mémoire, il raconte sa souffrance d'avoir été différent. A travers  ce témoignage, il nous fait part  de ce qui se passe dans la tête d'un enfant autiste extrêmement intelligent, ses angoisses, ses obsessions, son regard sur notre monde et la guerre sans merci qu'il mène contre lui-même et contre les autres.
L'autoportrait d'une justesse troublante et d'une sincérité désarmante d'un enfant en colère.




Récit d'une maman exceptionnelle de trois enfants extra-ordinaires : précocité, hyperactivité et autisme dans la même fratrie.
A enfants différents, éducations différentes;
L'enfant autiste est celui qui a la plus grande difficulté.
Ce livre constitue un témoignage poignant, sain , drôle et intelligent.







Enfant Sean Barron semble normal. Certes il crie souvent, déteste être pris dans les bras, aux yeux de ses parents c'est un mauvais cap à passer. Mais plus il grandit, plus son comportement devient difficile, incontrôlable. La vérité éclate, brutale : Sean est autiste. Grâce à leur amour, leur compréhension, leur patience , ses parents réussissent à établir le lien avec lui; un nouveau Sean est né;
Il raconte toutes ces années volées, il se souvient de tout : la fureur, les obsessions, l'isolement, le désir de s'en sortir.
Récit à deux voix : celle d'une mère qui veut comprendre le sentiment auto destructeur de son enfant, celle d'un petit garçon miraculeusement échappé des affres de l'autisme.


Témoignage d'une mère , depuis la naissance de son fils atteint du syndrome d'asperger, jusqu'à ses 20 ans.
Elle y décrit les difficultés rencontrées pour le maintenir en milieu scolaire ordinaire, et la longue errance diagnostique avant de pouvoir poser un nom sur ses particularités et les comprendre.
Ce livre témoigne d'un intégration réussie malgré les diverses épreuves.

Aucun commentaire: