JOURNEE EDUCATION NATIONALE DU 5 NOVEMBRE 2014

C'est une grande première
Mercredi 5 novembre, plus de 200 personnes de l'Education Nationale (instituteurs, professeurs de collèges et lycées, auxiliaires de vie scolaire, psychologues et médecins scolaires ...) du département ont pu bénéficier d'une journée de formation continue sur l'autisme, offerte par l'association Autisme Charente-Maritime :
"Mieux comprendre l'autisme : pour une scolarisation et un accompagnement adaptés" par EDI formation
L'association Autisme Charente-Maritime a pris en charge intégralement les frais de cette formation.
La ville de Rochefort a mis à disposition gratuitement la salle de l'Auditorium au Palais des Congrès.
L'inspection ASH ( adaptation et scolarisation des élèves handicapés) a largement diffusé cette information.

Un véritable succès ! Si bien que l'inspecteur ASH, avait pris contact avec les services du Palais des Congrès, pour envisager la retransmission dans une autre salle : trop compliqué à mettre en oeuvre, il a dû se résoudre à limiter le nombre d'inscriptions.
Monsieur Bordignon envisage même d'autres journées en collaboration avec l'association Autisme Charente-Maritime pour approfondir certains aspects.

A l'heure où l'on nous parle du 3ème plan autisme qui reste concrètement insuffisant, voilà une action partenariale bien concrète, qui permettra de lever le voile sur un handicap encore méconnu.

Les 2 jours qui précédaient, la formation " Autisme et problèmes de comportement" à destination des parents, des professionnels libéraux et des institutions, a fait également le plein.
L'Autisme et les troubles apparentés touchant 1 personne sur 100 à 150, il y aurait en Charente-Maritime environ 4000 personnes autistes.

Les " dommages collatéraux" atteignent donc un grand nombre de personnes : parents, fratrie,école ..et la vie des familles est fortement bouleversée.
Une des premières  difficultés rencontrées par les parents est de faire accepter son enfant à l'école...seuls 15 à 20% des enfants avec autisme sont en effet scolarisés, alors que 70% ne présentent aucune déficience intellectuelle.

Aucun commentaire: