Pages

L'AUTISME C'EST QUOI ?



L'autisme est un trouble neurobiologique. C'est un handicap affectant les fonctions cognitives. Pour simplifier : le cerveau d'une personne atteinte d'autisme fonctionne différemment de celui d'une personne typique. Il fait parti du grand groupe des Troubles Envahissants du Développement (TED).

Il affecte les personnes différemment, de manières plus ou moins prononcées et visibles.
On peut dire qu’il y a autant d’autismes que de personnes atteintes.



L'autisme est un handicap grave. Il est grave, tout d'abord parcequ'il ne se voit pas et n'est pas compris ; Il est grave parcequ'il a pour conséquence d'atteindre ce qui permet à toute personne d'évoluer et de s'épanouir dans notre société, en empêchant la personne atteinte d'organiser et de comprendre l'information transmise par ses sens.

Les principaux symptômes de l'autisme sont :
Troubles (et pas forcément absence) des interactions sociales réciproques ;
Troubles (et pas forcément absence) de la communication verbale et non verbale ;
Activités et intérêts restreints et répétitifs.


A ces symptômes caractéristiques peuvent être associés des troubles de l'alimentation, du sommeil...d'autres pathologies comme l'epilepsie.


Les troubles sensoriels (hypo ou hyper sensoriel, de manière "aléatoire") font également parti intégrante de l'autisme et des troubles associés.




Le diagnostic précoce et la justesse de celui-ci, ainsi que des bilans d'évaluation, sont primordiaux. Sans eux la personne atteinte d'autisme ne peut pas bénéficier d'une prise en charge adaptée à ses besoins.

En france, certains médecins utilisent encore le terme de dysharmonie évolutive, ne prenant pas en compte les recommandations internationales et n'utilisant pas les classifications reconnues (DSMIV et CIM10) par l'ensemble des acteurs travaillant dans ce domaine (chercheurs...). Ce qui a pour conséquence de retarder la recherche ; Empêcher de faire un "état des lieux" réel, entraînant la prise de conscience des pouvoirs publics sur les besoins ; Retarder ou empêcher la mise en place des prises en charge adaptées...

On entend aussi parler de psychose infantile, de troubles du comportement...le manque de clarté dans la pose du diagnostic démontre un manque de formation, quand il ne s'agit pas, parfois, d'un manque de volonté.

Sur le site de la fondation orange le film d'animation émouvant de Frédéric Philibert "mon petit frère de la lune" qui a reçu le Grand prix et le Prix du public du Festival Handica-Apicil 2007.

Publication : Autisme Charente Maritime - Isabelle Gireaud

Aucun commentaire: